Nous sommes le 14 juin 2015. Des orages se développent sur l'Est du Gard, près de la vallée du Rhône, vers minuit. Réveil à 2h. C'est aussi ça les chasses aux orages, se lever en pleine nuit... Je prends la direction du point de vue le plus proche, sur la commune de Marguerittes, à coté de Nîmes. 

Formation d'un orage stationnaire sur Remoulins.

Il est 3h30. Les premiers éclairs apparaissent vers le Nord-Est à la faveur d'un orage qui s'est formé autour de Remoulins. Ils sont éloignés mais le tonnerre se fait entendre par moments. 

4h15 : l'orage fait du surplace et commence à déverser beaucoup d'eau autour de Remoulins et sur les communes voisines. Je me dirige sur place pour constater l'ampleur de l'orage. Au cours du trajet, plusieurs ruissellements se produisent tout au long du parcours. La pluie est très forte.

5h : l'orage commence à faiblir et il ne pleut plus. Autour de la commune de Fournès, de nombreux ruissellements (provenant des vignes ou des fossés) sont visibles (voir photos ci-dessous). L'orage a déversé 81,5mm en 3h, dont 41.5mm en 1h. 

Orage très pluvieux sur Nîmes.

Après un repos tout relatif en matinée, nouveau départ à 13h30. Cette fois-ci, direction le Nord de Nîmes, à La Calmette. Arrivé à hauteur du carrefour de la RN106 et la RD225 (direction Dions), je me gare sur le bord de la route, l'orage se rapprochant très vite de ma position. Le ciel est menaçant, quelques coups de foudre tombent à moins d'un km. A peine le trépied sorti qu'il se met à tomber des cordes.

A hauteur du carrefour du paratonnerre, la visibilité devient très mauvaise, je me gare dès que je peux. Avec la forte pluie, le ruissellement devient inévitable. 

L'orage s'évacue assez rapidement, ce qui n'empêche pas de mettre les cadereaux en charge (ces ruisseaux habituellement à sec qui se reçoivent les eaux pluviales lors des orages ou des fortes pluies), notamment le cadereau des limites qui transforme la rue en rivière par endroits. 

Partagez ce site

Liens :

Le site Infoclimat : ici

Ma chaîne Youtube : Ici