La côte Sud.

Cinquième jour en Islande. Samedi 29 Août 2015. Ce jour est consacré à la visite de différents lieux le long de la route 1 sur la côte Sud. Au programme : volcans, cascades, plages, falaises. 

Seljalandsfoss et Gljúfrafoss.

La première étape commence au niveau de l'intersection avec la route 1 et celle portant le numéro 249. A quelques centaines de mètres se tient plusieurs cascades. La première, Seljalandsfoss, tombe d'un escarpement rocheux dans un bassin vert. On peut également y marcher derrière la cascade, le sentier est glissant et si le vent est de secteur Ouest, c'est la douche assurée. Heureusement, ce n'est pas le cas ce samedi. Plusieurs petites cascades jalonnent le parcours le long de la falaise. On arrive ensuite à la seconde "grosse" cascade : Gljúfrafoss. Celle-ci tombe dans un canyon caché. 

Autour de l'Eyjafjallajökull

Nous poursuivons ensuite notre route vers l'Est. Plusieurs autres cascades sont visibles depuis la route. Puis, apparaît soudain le glacier de l'Eyjafjallajökull. Sous ce glacier il existe un massif volcanique, l'Eyjafjöll, rendu célèbre par son éruption de 2010 bloquant le trafic aérien au-dessus de l'Europe. Un petite halte s'impose à son pied pour une petite randonnée.

Skógafoss.

Sans conteste l'une des plus belles cascades de l'Islande, connue pour ses arcs-en-ciel, Skógafoss se dresse au pied de l'Eyjafjallajökull. Elle tombe d'une falaise de 62m de hauteur. Un escalier assez abrupt nous amène au sommet. De ce point haut, on peut voir les glaciers, la rivière qui alimente la cascade, l'océan et ... des moutons évidemment. La légende raconte qu'un colon aurait caché un coffre plein d'or derrière Skógafoss. Pa conséquent, il serait possible de voir parfois l'or scintiller.

Vers Dyrhólaey.

Dyrhólaey est un vaste promontoire rocheux (120m de hauteur) qui est percé d'une immense arche au-dessus de la mer. C'est une réserve naturelle qui abrite une faune particulièrement riche, on y trouve beaucoup de macareux moines. Le site est d'ailleurs fermé au public en période de nidation. Juste à coté s'étend une vaste plage de sable noir. 

Reynisdrangar, Reynisfjara et Loftsalahellir.

Ces trois lieux, tous proches, se situent non loin de Vik. Loftsalahellir est une grotte où se réunissait les sages pendant la période des sagas. C'est également un endroit propice à la nidation et le site ferme 10 jours début mai et 10 jours en juin. Reynisfjara est une plage de sable noir avec en arrière plan d'incroyables orgues basaltiques et des falaises percées de multiples grottes de basalte. Reynisdrangar sont des pitons rocheux situés au large de la plage où volent d'innombrables oiseaux. 

La plage de Vik.

Vik est la ville la plus pluvieuse d'Islande, la plus méridionale et abrite l'une des plus belles plages du monde. Les vagues blanches viennent lécher le sable noir. La pluie apporte sa contribution en donnant une couleur verte aux falaises. 

Fjaðrárgljúfur.

Il s'agit d'un canyon, creusé par la rivière Fjaðrá, vieux de deux millions d'années. Le sentier qui longe sa rive Sud sur plusieurs kilomètres permet d'avoir une vue plongeante et surprenante sur les profondeurs vertigineuses du canyon. 

Autour de Kirkjubæjarklaustur.

Avant d'arriver à la Guesthouse pour s'y reposer afin d'aborder le jour de la mort (jour 6) sereinement, nous passons par Kirkjubæjarklaustur. On y trouve Kirkjugólf, une formation géologique sous forme de sommets d'orgues basaltiques qui fait penser à des pavés. On termine la journée par une petite marche le long de la plaine alluviale. 

Partagez ce site

Liens :

Le site Infoclimat : ici

Ma chaîne Youtube : Ici