Jour 6 - Skaftafell et Jökulsárlón.

La sixième journée est tout comme le jour précédent dédié à la visite de la côte Sud. Cette journée s'avérera comme une des plus difficile de ce voyage en Islande. Au programme : randonnée et petites visites.

Skaftafell.

Skaftafell fait partie du parc national du Vatnajökull. Ce parc naturel couvre une partie du Sud-Est de l'île et inclut l'ensemble du Vatnajökull, la plus grande calotte glaciaire d'Islande et la deuxième d'Europe. Petite précision, c'est dans ce parc que certaines scènes de la série Game of thrones sont tournées (celles au Nord du mur). Avec mon frère, on décide de faire une randonnée au cœur de Skaftafell. Notre périple commence par faire un petit détour vers Skaftafellsjökull, une langue glaciaire située à l'Est de Skaftafell avant l'ouverture du centre des visiteurs pour la documentation.

Puis, c'est le départ pour Kristinartindar, sommet culminant à 1126m (le départ s'effectue depuis le centre des visiteurs, altitude 100m). La traversée nous amène à travers un paysage de verdure en premier lieu avec plusieurs petites cascades et un ciel plutôt clément. Cependant, les nuages bien gris et bien bas qui "traînent" autour du sommet que l'on doit atteindre n'annonce rien de bon.

On finit par arriver au belvédère de Sjónarnípa (320m) avec une superbe vue sur la langue glaciaire de Skaftafellsjökull.

A partir du belvédère, l'affaire se corse. Il commence à pleuvoir, le vent est puissant, le brouillard nous enveloppe tout doucement et le chemin affiche une forte pente avec des cailloux bien glissants et un terrain boueux. L'ascension est difficile, les douleurs commencent à se faire sentir. La prise de photos est éprouvante, les conditions sont épouvantables. Il est midi, la pluie ne cesse pas, bien au contraire. Nous atteignons Glama (680m). Le sommet, pourtant situé à quelques kilomètres, n'est pas visible. La langue glaciaire est visible mais seulement au bon vouloir du vent et des nuages. 

Etant donné la situation météorologique, l'heure et ma douleur au genou, difficile d'effectuer l'ascension du sommet. Nous poursuivons notre route sur le flanc Sud pour rejoindre Nydrihnaukur (708m).

La descente s'amorce et nous surplombons la vallée de Morsárdalur, avec la langue glaciaire de Morsárjökull située plus au Nord. On aperçoit également la langue glaciaire de Skeiðarárjökull, la plus grande vallée glaciaire d'Europe. 

La randonnée se poursuit en quittant les étendues de lande dénudées et en débutant une partie arbustive. Malheureusement, le temps n'est pas de la partie et la pluie se met à tomber de plus belle. Il est désormais impossible de sortir le reflex. Les photos se feront donc au téléphone. Plusieurs cascades se situent le long du parcours. L'arrivée s'effectue dans la douleur et par une tentative de "séchage" au centre. 

Jökulsárlón.

Après cette randonnée, nous reprenons la route 1 en longeant le Vatnajökull. Nous passons devant le lac proglaciaire de Jökulsárlón. Nous avons prévu de le visiter au retour, mais une petite pause s'impose tout de même au bord de l'océan où certains des icebergs qui dérivent dans le lac s'échouent sur la plage de sable noir. 

Partagez ce site

Liens :

Le site Infoclimat : ici

Ma chaîne Youtube : Ici