Lambesc est une petite commune située dans les Bouches-du-Rhône, entre Aix-en-Provence et Salon-de-Provence. Au Nord se situe les chaines de Côtes (484m pour le plus haut sommet) et à l'Est la chaîne de la Trevaresse. La population actuelle avoisine les 10000 habitants. Son centre historique est constitué de plusieurs monuments historiques et de petites ruelles et placettes.

La chaîne des Côtes.

La chaîne est longue d'environ 10km entre Cazan et la Roque d'Anthéron. Son point culminant est de 484m. Il est parsemé de plusieurs chemins et de quelques monuments. Il sépare la vallée de la Durance de la vallée de la Touloubre. Il fait également face au Lubéron. Sur le territoire de Lambesc, on retrouve la chapelle Saint-Anne de Goiron, de type Romane (XIII ème siècle) mais aussi des habitats troglodytes et des stèles à la mémoire des fusillés et des résistants de la 2ème guerre mondiale. 

Lambesc centre.

Le centre de la commune regorge de monuments historiques au détour des ruelles et des places. Mon parcours m'emmène tout d'abord au pied du moulin à vent de Bertoire. L'édifice historique date du XVIII ème siècle. En s'arrêtant dans l'allée du Vélodrome, on surplombe légèrement le centre historique et on aperçoit à l'arrière la chaîne des côtes. On y voit notamment le Jacquemart et l'église Notre Dame de l'Assomption.

Je continue ma découverte par la Place des Héros et Martyrs, d'où siège une fontaine de 1646, surmontée d’un obélisque. Les armoiries qui y sont gravées sont celles des ducs de Guise, princes de Lambesc. Puis, en passant par la place du Castellas, j'arrive devant le Jacquemart. Cette tour carrée de l'horloge fut construite entre 1526 et 1646. Le campanile en fer forgé est orné de 4 personnages qui forme la famille Jacquemart.

L'église Notre Dame de l'Assomption (1740 / 1741) est de style baroque. Elle possède un vaste dôme de forme octogonale qui lui confère une grande luminosité. Situé à proximité, le lavoir communal date de 1759. Il est classé monument historique, notamment pour sa taille et son architecture. L'hôtel de ville, dont le bâtiment original datait du 17ème siècle et détruit pendant le séisme de 1909, a été reconstruit en 1912. La fontaine Bono Font est la plus ancienne de la ville. Les animaux domestiques, chevaux, ânes ou moutons, avaient coutume de venir boire ici. Elle a été détruite par la foudre en 1813 et fût reconstruite. 

Partagez ce site

Liens :

Le site Infoclimat : ici

Ma chaîne Youtube : Ici