Profitant du pont du 14 juillet et souhaitant fuir les très fortes chaleurs qui ne quittent plus Nîmes, je me rends à Marseille, deuxième ville de France par le nombre d'habitants et premier port Français. 

La Canebière.



La Canebière est un des symboles de la ville, et surtout de son port. C'est à partir de 1928 que la Canebière s’étend officiellement du Vieux-Port jusqu’à l’église des Réformés englobant ainsi la rue Noailles et les allées de Meilhan. On y trouve de nombreux monuments dont l'opéra, plusieurs hôtels particuliers, le kiosque à musique, l'église des Réformés. La Canebière débouche sur le Vieux Port. 

Le Vieux-Port.

Le Vieux-Port est également un des lieux remarquables de Marseille, un lieu hautement historique. De nombreux bateaux sont amarrés sur le long des quais. En se promenant, on tombe sur l'église Saint-Ferréol ou encore l'ombrière de Norman Foster, prise d'assaut l'après-midi par les passants à la recherche d'un peu d'ombre. 

Le Vieux Marseille.

Le Panier est un quartier à part. Le quartier se compose de ruelles étroites, de nombreux monuments et d'ateliers d'artistes. En plein cœur du Vieux Marseille se trouve la Vieille Charité, qui servait à abriter les pauvre. On y trouve également l’église Saint-Laurent, un édifice de style roman provençal situé à proximité du MUCEM.

La cathédrale, les forts et le MUCEM. 

Le MUCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée ) se dresse entre le quartier du Panier et la mer Méditerranée. Il se compose de différents bâtiments, alternant modernité et valeur historique (comme le fort Saint Jean). En face du musée, on trouve les cathédrales, la Vieille Major (la structure actuelle date du XIIe siècle) et la Nouvelle Major (début des travaux en 1852 et consacrée en 1896. 

Notre Dame de la Garde.

Notre Dame de la Garde est une des figures marquantes de la ville. Surplombant le centre historique de la ville depuis sa colline, elle veille sur les marins, les pêcheurs et les Marseillais. La construction débute en septembre 1853 et la basilique est consacrée en 1864. Elle est de style romano-byzantin avec présence de coupoles et de mosaïques notamment. Une statue monumentale de la Vierge trône sur le campanile depuis 1870.

La colline de la Garde (154 m) a toujours été un poste d'observation. On y voit l'ensemble des quartiers de la ville, du Vieux-Port aux quartiers Nord. On distingue la cathédrale de la Nouvelle Major, les quais du port autonome de Marseille, le château d'If, le nouveau stade Vélodrome, les avenues servant de points structurants pour les transports, les différents monuments du centre comme l'hôtel de ville, les églises, la gare Saint Charles, les forts, etc... On remarque aussi les nombreuses tours des quartiers Nord construites dans les années 1950-1970. On devine enfin les calanques vers le Sud et évidemment l'étendue de la mer Méditerranée.

Au hasard dans le centre.

La balade continue de façon aléatoire dans les quartiers qui compose l'hyper centre. Je tombe ainsi sur l'abbaye Saint-Victor, fondée au V ème siècle, mais aussi la préfecture, le palais de justice avec sa vaste esplanade. D'autres lieux se découvrent au fur et à mesure de la visite. 

Je finis par me rendre dans le parc du 26ème centenaire (ainsi nommé pour les 2600 ans de la ville) qui est composé par plusieurs jardins thématiques et de plusieurs animaux en liberté (coq, poules, ânes). Ce parc se situe à coté de la place Castellane composé en son centre d'une fontaine (depuis 1911) dite Jules Cantini.

Ainsi se termine cette première visite (50 km parcourus à pied en 2 jours).

Partagez ce site

Liens :

Le site Infoclimat : ici

Ma chaîne Youtube : Ici